bagages

Bagages et voyages

Le mot bagage exprime tout ce qu’on emporte avec soi en voyage, aussi bien le contenant que le contenu. Le contenant comprend les malles, valises, cartons à chapeaux, sacs, serviettes, etc., le contenu, le linge, les vêtements, chaussures, etc., et tout ce qui paraît utile ou nécessaire pendant le voyage. Les bagages doivent être suffisants pour ne pas contraindre à des achats coûteux en cours de vacances. Ils ne doivent pas être encombrants au point de devenir une gêne.

Comment choisir ses bagages.

bagages

Il faut choisir ses bagages en fonction des services qu’on leur demande. Un homme d’affaires qui voyage souvent par avion et pour peu de temps n’emportera pas les mêmes bagages qu’une famille nombreuse partant pour trois mois. Les bagages lourds sont toujours à proscrire. Les bagages vendus spécialement pour les voyages en avion, en toile souple, sont parfaits pour toutes les occasions. Même si l’on ne prend jamais l’avion… Mais ne font pas le même usage que les valises de cuir ou en plastique renforcé.

Pour bien voyager il faut avoir :

Des malles ou des valises légères de grande contenance si l’on a des enfants… Ou si l’on fait de longs séjours dans un même endroit. De larges valises solides si l’on y fait des séjours moins longs. Des valises porte-habits si l’on a des vêtements fragiles à transporter, des sacs à chaussures, à pique-nique, etc., si l’on fait de très longs voyages. Mais, en tout cas, tout le monde doit avoir une ou plusieurs valises de toile souple à bonne fermeture. En plus, une trousse de toilette, également en toile souple, garnie de flaconnerie en matière plastique, et une petite pharmacie de voyage.

Quels matériaux choisir pour des bagages adaptés ?

C’est là avant tout une question d’économie. Les bagages d’aluminium, de fibres ou de matière moulée sont bon marché, et souvent solides. Les bagages de cuir sont luxueux quoique lourds, mais très pratiques. Si la question de poids n’intervient pas, ils sont inusables, ce qui est utile pour de grands voyageurs. Les valises en parchemin sont élégantes et relativement légères. Les bagages de toile sont légers, résistants, pratiques, mais, quand ils sont de très belle qualité, assez coûteux. Il faut éviter, sur ces bagages, les fermetures à glissière, qui ne fonctionnent pas toujours facilement. Les serrures sont préférables. En résumé, de bons bagages doivent être légers, solides, maniables et fermant bien à clé.

Comment ranger les vêtements dans les valises ?

bagagesLes bagages dépendent du nombre de personnes qui se déplacent, de la durée du déplacement, et surtout des vêtements et du linge dont on aura besoin durant ce voyage, mais, quels qu’ils soient, leur préparation demande du soin, car il importe de retirer des valises des vêtements non froissés. Dans les valises porte-habits, la question ne se pose pas, les vestons et jaquettes se trouvant suspendus sur des cintres. Dans une valise ordinaire, il est bon de plier le veston à plat sur table, afin de le placer aisément dans la valise. Les chaussettes et mouchoirs pourront remplacer le papier de soie froissé qu’on place généralement à la pliure de la taille.

Pour la jaquette de dame, il est possible de la laisser à plat. Devant sur le dos, les épaulettes des manches bourrées de papier froissé). Elle sera simplement repliée en deux à la hauteur de taille. La robe légère très ample et la robe du soir seront placées sur le dessus de la valise. Les nombreux godets éventuels, soutenus de rouleaux de papier de soie. Les pyjamas et chemises d’homme, les pieds de cols de celles-ci protégés d’un ruban de carton pour éviter qu’ils ne se cassent. Il se placent à plat au fond de la valise, et les multiples petites pièces de lingerie : slips, maillots, bas, socquettes et accessoires divers, dûment pliés ou roulés, seront disposées dans les moindres interstices entre les pièces plus importantes.

 

Expédition des bagages.

Toutes les compagnies, soit de navigation (maritime ou aérienne), soit de chemin de fer, ont des services d’enlèvement des bagages à domicile et se chargent de l’expédition. Il existe également des services de livraison à domicile des bagages enregistrés. Lorsque les bagages à envoyer dépassent le poids prévu pour la quantité de bagages bénéficiant d’une taxe unique, il y a souvent intérêt à n’enregistrer que les bagages que l’on est pressé de trouver à l’arrivée et à envoyer les autres soit par colis messagerie, soit par fret (avion ou maritime).

Responsabilité du transporteur et assurance.

Le transporteur est responsable du bon acheminement des bagages, dans le délai prévu par son cahier des charges. Tout retard, toute perte, toute détérioration le rend passible de dommages-intérêts. Mais le destinataire des bagages doit, sous peine de perdre son recours, faire les réserves qu’impose l’état des bagages à leur réception. Quand le colis n’est pas arrivé à temps, il faut aussitôt le signaler. On indique par la suite le montant du dommage subi, s’il arrive avarié. C’est en présence du livreur que la constatation de l’avarie doit être faite. Le transporteur est obligé de se fier aux déclarations du destinataire quant à l’importance du dommage subi, à la valeur des objets perdus ou avariés.

Il ne pourrait dégager partiellement sa responsabilité qu’en établissant la véritable valeur des objets transportés. Et ce, en cas d’exagération des prétentions du destinataire. Mais il n’est tenu que dans les limites de ce que l’on peut raisonnablement s’attendre à transporter dans des bagages. Il ne serait pas tenu, par exemple, de rembourser des bijoux de prix, cachés dans une valise simplement enregistrée. L’expéditeur des bagages les assure souvent, c’est là une précaution sage, mais d’une portée limitée. L’assurance n’a d’autre intérêt, pour le voyageur, que de fixer par avance la valeur des bagages et de leur contenu. Son recours contre le transporteur ne s’en trouve modifié que sur ce point.

Entretien et rangement des bagages

bagagesLes beaux bagages coûtant cher, il est important de bien les entretenir, quand ils ne servent pas, pour les faire durer longtemps. Il faut distinguer les bagages qui servent rarement de ceux qui sont d’un usage courant, avant de les ranger. Les premiers peuvent être rangés à la cave, au grenier ou dans une resserre à bagages. Il est bon, dans ce cas, de les isoler du sol s’il est humide, et de les couvrir d’une bâche qui les mette à l’abri de la poussière et des intempéries.

Les bâches en matière plastique sont particulièrement recommandées pour cet usage. Les petits bagages et ceux qui servent souvent seront conservés dans la maison ou dans l’appartement si l’on dispose d’un bon placard pour les ranger, il suffira alors de les couvrir d’une toile. Avant de ranger les bagages, il faut toujours vérifier les serrures, les huiler légèrement. Et surtout, ranger soigneusement les clés de bagages avec une petite étiquette dans une boîte spéciale.